MG5117petit

Membre de l'Ordre des acuponcteurs du Quebec depuis 1994.

fait par photocreation.ca

Les médecines douces peuvent paraître bizarres lorsqu'on n'est pas familiers avec elles. L'acuponcture ne fait pas exception.

La douceur, c'est d'abord prendre son temps avec son patient afin de l'informer et, surtout, de répondre à toutes ses questions avec clarté et simplicité. La douceur, c'est aussi être bien présent pendant toute la durée du traitement afin de bien en suivre l'évolution.

C'est donc tout le contraire des patients " faits en série " ou des traitements " recettes " vus dans un livre écrit par un auteur célèbre qui vit quelque part en Europe. Il faut en effet être prudents avec ce dernier type de traitement, qui est à mon avis un peu limité.

Bref, il faut juste un bon mélange de théorie et d'intuition, ce qui permet de mieux faire face à l'imprévisibilité que l'on peut rencontrer dans nos cabinets.

La douceur, c'est aussi écouter son patient, le laisser parler, ce qui peut être très bénéfique pour lui. Alors dites-moi pourquoi certains d'entre nous agissent en êtres que je qualifierais d'absents ?

En ce qui me concerne, je serais incapable de savoir que le traitement en cours peut engendrer des déblocages émotionnels et ne pas être là afin de mieux soutenir mon patient, qui vient peut-être de trouver la réponse à son mal de tête ou de dos.

Les émotions sont souvent impliquées dans nos malaises, sans qu'on s'en rende toujours compte.

À prospos des aiguilles.
Est-ce que ça fait mal ?

Comment ça marche ?

Que devrais-je ressentir
après un traitement d’acuponcture ?

Médecine ancestrale.

L’acuponcture, c’est de l’art.

C’est meilleur quand
c’est en douceur.

Visionnez mes vidéos

Acupuncteur
Herbes chinoises

BenjaminPimentel02
Formations Tarifs Qui suis-je? Accueil L'acuponcture Le traitement. Qu'est-ce que